Situation de crise chez les politiques

Un duo sur le carreau

Un duo sur le carreau

Cette semaine, deux  affaires touchent le politique en plein cœur.

Le mardi 19 mars dernier, le parquet de Paris a ouvert une information de blanchiment de fraude fiscale condamnant le ministre du budget Jérôme Cahuzac à quitter ses fonctions. Ecoutes téléphoniques, témoignages, nombreux sont les éléments qui font peser la balance en sa défaveur.

Force est de constater qu’Edwy Plenel, homme orchestre du site Mediapart, est arrivé à ses fins. Depuis quelques années déjà, celui-ci a commencé à révéler des éléments qui semblent être à la fois incontestés et incontestables. A force de pressions incessantes, le ministre a préféré se donner la mort politique plutôt que de continuer à subir cette étreinte insupportable. Coupable ? Ou innocent ? Là est la question, et in fine peut-être ne le saura-t-on jamais.

Mais c’est également Nicolas Sarkozy, ancien président français qui traverse une situation compromettante qui constitue sans doute un point de non retour pour lui. Estimé seul personnage politique capable de transcender les différents politiques au sein de l’UMP et de mettre un terme à la guerre des clans qui fait rage entre Copé et Fillon, ses fidèles le voyaient déjà revenir à la tête du pays en 2017. Et pourtant, il semblerait que ce ne soit qu’une utopie, un rêve pour le moins inatteignable.

Suspecté d’avoir reçu des sommes financières considérables de la part de la riche Liliane Bettencourt pendant le temps de la campagne présidentielle, de plus en plus de preuves se sont accumulées contre lui et semblent confirmer ce qui n’était au départ qu’une hypothèse.

Le magistrat bordelais Jean-Michel Gentil a initié une étude minutieuse et une confrontation des agendas de N. Sarkozy et de L. Bettencourt. Il semblerait, selon lui, que l’ancien président ait menti lors de ses récents vis-à-vis avec la justice. La situation s’est retournée contre l’ancien président : il est accusé d’abus de faiblesse, autrement dit d’avoir profité de la richesse d’une personne diminuée par l’âge et donc partiellement consciente de ses actes.

Des hommes politiques censés représenter et incarner la France. Est-ce à cela que les Français doivent s’identifier ? Une image outrageuse du politique donnée au peuple. On comprend mieux ici la chute de la participation des français aux élections.

Affaire(s) à suivre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s